Déclenchement du plan grand froid

Le lundi 12 décembre, Météo France a émis une vigilance jaune « Grand Froid » et « Risques de neige et verglas » sur l’ensemble de l’Île de France. C’est pourquoi la préfecture de l’Essonne a enclenché le niveau 2 du Plan grand Froid.

Le plan Grand Froid est un dispositif interministériel prévoyant des actions en cas d’épisodes climatiques extrêmes, destiné à protéger les personnes les plus fragiles. Sa montée en puissance est décidée par la préfecture, au regard des prévisions météorologiques transmises par Météo France (températures réelles et températures ressenties).

Le parc d’hébergement d’urgence en Essonne est maintenu à un niveau haut pour faire face aux besoins d’hébergement des personnes sans-abri. En cas de nécessité, la préfecture, en lien avec les collectivités locales, pourra décider d’augmenter les capacités de mise à l’abri supplémentaires.

Les températures très basses peuvent provoquer des effets sanitaires et sociaux qu’il faut anticiper pour limiter les impacts sur les personnes les plus vulnérables.

Les recommandations

Le grand froid diminue, souvent insidieusement, les capacités de résistance de l’organisme. Comme la canicule, le grand froid peut tuer indirectement en aggravant des pathologies déjà présentes.

Les risques sanitaires sont cependant accrus pour toutes les personnes fragiles (personnes âgées, nourrissons, convalescents) ou atteintes de maladies respiratoires ou cardiaques.

Les personnes en bonne santé peuvent également éprouver les conséquences du froid, notamment celles qui exercent un métier en extérieur (agents de la circulation, travaux du bâtiment, conducteurs de bus, chauffeurs de taxi…).

Les conséquences les plus graves

Une hypothermie ou des engelures doivent être signalés aux secours dès que possible.

L’hypothermie
Lorsque la température du corps descend en dessous de 35°C, les fonctions vitales sont en danger. Difficile à détecter dès le début, l’hypothermie touche d’abord les plus fragiles : personnes âgées ou sous traitement médicamenteux, nourrissons. Les premiers symptômes :

  • une prononciation saccadée
  • une difficulté à marcher
  • une perte de jugement, puis confusion mentale
  • une perte de coordination des membres
  • un engourdissement progressif
  • une perte de connaissance, puis un coma

Les engelures
Ces gelures superficielles de la peau doivent être traitées rapidement avant de dégénérer en gelures. La peau se colore en blanc ou en jaune-gris et devient anormalement ferme ou malléable. On ressent un léger engourdissement, mais pas de douleur dans cette zone.

Je reste informé(e)

Pour rester informé de toutes les dernières actualités de votre ville, inscrivez-vous à la lettre d'information.

Je m'inscris

Vous avez une question ? Besoin d’un renseignement ? N’hésitez pas à nous contacter.

Accéder au formulaire