Devenir du Domaine des Hauldres, ex-IUFM

Lettre du maire

6 octobre 2018

Chères Étiollaises, Chers Étiollais,

Le Domaine des Hauldres, ex IUFM, est un site exceptionnel du cœur de notre village. Depuis le début de mon mandat, il constitue pour l’ensemble de vos élus un sujet majeur d’attention et de travail même s’il est la propriété du Conseil départemental de l’Essonne.

Lors du conseil municipal du 4 octobre dernier, j’ai informé les élus des derniers éléments concernant son devenir et de mon insatisfaction sur la manière dont le département aborde ce sujet aussi crucial pour le cadre de vie de notre village.

Afin de vous donner le même niveau d’information et pour éviter la diffusion de rumeurs, je souhaite vous en faire part.

Pour rappel, la commune dispose actuellement, via une convention, du gymnase pour des activités sportives, scolaires et associatives. Elle veille aussi activement à la sécurité de l’espace notamment pour éviter des intrusions non souhaitées comme le cas s’est présenté à deux reprises depuis le départ de l’IUFM en 2013.

Depuis cette date, le Conseil départemental a pris la décision de vendre l’ensemble du domaine.

Dès 2015, j’ai milité auprès des nouveaux élus de ce dernier pour concevoir impérativement un projet d’aménagement cohérent de l’ensemble du site autour de la transformation du bâtiment principal et de son intégration dans le cadre naturel de notre village. Plusieurs prospects se sont présentés avec des ébauches de projets, parfois séduisants, mais sans viabilité économique. Le Conseil départemental n’y a pas pas donné suite.

Poursuivant son objectif, le département a ensuite commandé un diagnostic immobilier et une étude d’urbanisme auprès de la Société Publique Locale (SPL) des Territoires de l’Essonne, pour céder le site au montant le plus rentable possible. Un rapport bilan alarmant, réalisé en novembre 2017, a calculé la possibilité de construire 180 logements dans le bâtiment réhabilité et jusqu’à 500 logements complémentaires sur le site !

Comme vous pouvez l’imaginer, ma réaction et celle des élus a été un rejet non négociable d’une telle hypothèse qui n’aurait servi que les intérêts du Conseil départemental. Je ne reviendrai pas sur les nombreuses réunions houleuses avec le Conseil départemental qui ont suivi et c’est la raison pour laquelle j’ai indiqué lors de la soirée des vœux en janvier 2018 que : « De nombreux contacts ont été pris, des études ont été menées, des opérateurs ont été approchés, mais force est de constater qu’à ce jour, les demandes du Conseil départemental, de la commune d’Étiolles, des partenaires pressentis, ne parviennent pas à converger. »

Concrètement, le Plan Local d’Urbanisme (PLU) d’Étiolles place l’essentiel du domaine des Hauldres en zone N et UE, ce qui rend impossible aujourd’hui un tel scénario.

Pour autant nous ne pouvons pas ignorer la pression des services de l’État qui nous rappellent que les obligations de la commune de 25 % de logements sociaux ne sont pas remplies, puisqu’il manque à ce jour près de 180 logements. Il est évidemment hors de question que la commune prenne le risque que ce site s’impose, du point de vue des services de l’État comme la solution de « rattrapage » de ce retard.

Néanmoins, la question de l’avenir du domaine reste donc entière d’autant plus que les bâtiments, le parc et ses abords se dégradent un peu plus chaque année et ne valorisent pas notre environnement quotidien.

Début 2018, face à ma détermination et celle de vos élus, le Conseil départemental s’est engagé à rechercher des opérateurs pour un projet dont le cahier des charges prend en compte notre volonté de préserver le cadre de vie et l’harmonie de notre village :

  • Réhabilitation du bâtiment principal, dans un projet marquant et viable.
  • Ouverture sur la ville et accès de tous aux espaces naturels.
  • Préservation du parking de la Grande Rue et d’un équipement sportif équivalent au gymnase
  • Constructibilité inférieure à 200 logements dans des bâtiments à construire comprenant au maximum 40 % de logements sociaux.
  • Analyse de l’évolution nécessaire de infrastructures inhérentes
  • Respect de la qualité environnementale et du caractère de village de notre commune,

Sur ces critères, le Conseil départemental a reçu une dizaine de dossiers. Cinq ont été sélectionnés et la commune a été associée cet été à la sélection de trois d’entre eux.

Depuis, le Conseil départemental a choisi seul d’ouvrir les négociations avec l’un des candidats, familier de notre territoire. À ce stade il s’agit principalement d’un projet pour le bâtiment principal. Concernant le reste du domaine, les pistes sont moins avancées.

À présent, et parce que j’ai insisté sur ce point, le Conseil départemental doit entrer dans une phase dite de concertation avec la municipalité et les Étiollais.

  • Le 15 octobre : présentation du projet aux élus d’Étiolles par le département et l’opérateur.
  • Début novembre : réunion publique, en présence du département et de l’opérateur, pour tous les Étiollais, pour présentation, échanges et consultation.

Cette phase de communication et de concertation est extrêmement importante et je compte sur votre présence et votre participation.

Je comprends votre questionnement sur le devenir de ce domaine emblématique qui imprègne l’histoire de notre village tout autant que son identité. Toutefois, refuser toute évolution du site, principale réserve foncière de la commune, nous expose à terme à de très lourdes pénalités financières de la part de l’état, que notre budget ne nous permet pas, et au risque de préemption préfectorale, si la commune ne montre pas sa volonté de respecter la loi.

Soyez assurés qu’avec l’ensemble des élus du conseil municipal, nous serons vigilants, mobilisés, et déterminés à agir à vos côtés pour un développement harmonieux de notre village.

Bien fidèlement,

Philippe Jumelle
Maire d’Étiolles

Je reste informé(e)

Pour rester informé de toutes les dernières actualités de votre ville, inscrivez-vous à la lettre d'information.

Je m'inscris

Vous avez une question ? Besoin d’un renseignement ? N’hésitez pas à nous contacter.

Accéder au formulaire
Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×