Déficit de logements sociaux : malgré ses efforts, Étiolles doit s’acquitter des pénalités

La Ville d’Étiolles a reçu une lettre de la préfecture informant d’une pénalité pour absence de logements sociaux sur le territoire. La municipalité conteste la décision préfectorale.

La Ville d’Étiolles est aujourd’hui contrainte par la préfecture à payer une pénalité de plus de 37 000 € pour carences de logements sociaux sur son territoire. Depuis plusieurs mois, la municipalité a contesté la décision préfectorale, mais l’État reste inflexible.

Lire la réponse du Préfet sur le déficit de logements sociaux


Dans un article du Parisien publié le 4 mars, 35 communes du département de l’Essonne sont listées car elles ne possèdent pas assez de logements sociaux par rapport aux objectifs de la loi SRU et se sont vu signifier la somme que l’État leur prélèvera en 2018. Étiolles en fait partie.

Article du Parisien – Logement social : cinq communes de l’Essonne épinglées par l’État

La carence en logements sociaux à Étiolles n’est pas due à une mauvaise volonté de la part de la municipalité, mais à une réelle complexité à mener des projets de construction sur la commune. Dans une lettre datée du 2 mars 2018, le maire d’Étiolles, Philippe Jumelle, a fait un recours gracieux auprès de la préfète de l’Essonne, demandant à ne pas appliquer les pénalités.

Article du Parisien – Étiolles : le maire conteste la pénalité pour carence de logements sociaux 

Je reste informé(e)

Pour rester informé de toutes les dernières actualités de votre ville, inscrivez-vous à la lettre d'information.

Je m'inscris

Vous avez une question ? Besoin d’un renseignement ? N’hésitez pas à nous contacter.

Accéder au formulaire
Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×