Chasse en forêt de Sénart

Chaque année, l’Office national des forêts (ONF) veille au maintien des équilibres entre la forêt et les populations animales en organisant des journées de chasse en forêt domaniale de Sénart. Celles-ci permettent de réguler les populations de sangliers, de chevreuils et de renards dans le but de préserver l’équilibre faune/flore et d’éviter également les dégâts aux cultures, comme les accidents de la circulation.

La concentration des grands animaux en forêt domaniale de Sénart, sangliers, chevreuils, nécessite une régulation régulière par des actions de chasse. Comme pour les saisons précédentes, la chasse se déroulera les jeudis (hors périodes de vacances scolaires) du 18 octobre 2018 au 21 février 2019.

Calendrier 2018-2019

  • Octobre : 18
  • Novembre : 8, 15, 22 et 29
  • Décembre : 6, 13 et 20
  • Janvier : 10, 17, 24 et 31
  • Février : 7, 14 et 21

Cette année, l’ONF expérimente l’application mobile Melckone, disponible gratuitement sur l’Appstore et Google Play. Les jours de chasse, elle vous indiquera en temps réel les zones concernées.

La chasse à quoi ça sert ?

Un outil de régulation nécessaire et contrôlé

Les forêts domaniales abritent une grande faune riche et diversifiée. À Sénart, on compte 3 types de grands animaux qui participent à la vie de l’écosystème : sangliers, chevreuils et renards. De nombreux indices révèlent leur présence en forêt, notamment les bouttis de sangliers (sol retourné pour y extraire de la nourriture) ou encore les abroutissements des cervidés (consommation des jeunes pousses des arbres).

Sans régulation, les populations décupleraient très rapidement provoquant des dégâts importants sur les jeunes arbres et semis. En effet, dans leurs premières années, les jeunes arbres sont fragiles. De faibles hauteurs, ils sont très accessibles à la dent du gibier (cerfs, chevreuils, etc.) et subissent les perturbations du sol (sangliers).La consommation intense des jeunes pousses par les cervidés devient préjudiciable au bon renouvellement de la forêt.

La surabondance peut également engendrer des accidents de la circulation et entrainer des dégâts dans les jardins aux abords de forêt. En l’absence de prédateur naturel, seule une chasse raisonnée, encadrée permet de réguler la grande faune tout en assurant la pérennité du milieu naturel.Le nombre d’animaux à prélever est défini à l’avance par les forestiers et un plan de chasse, validé par le Préfet.

Une activité limitée dans le temps

Réduite sur ce massif fréquenté par le public, l’activité de chasse se déroule, sur les 3 200 ha de forêt, les jeudis de fin septembre à février (cf. calendrier) . Au total, 20 journées sont chassées à Sénart. Aucune action n’a lieu les lundis, mardis, mercredis et vendredis ainsi que les week-ends.

En période de chasse, la forêt n’est jamais totalement parcourue laissant la possibilité aux promeneurs de trouver des espaces disponibles où les activités de loisirs et de détente peuvent s’exercer.

D’automne à hiver, chasseurs, promeneurs, randonneurs, cavaliers et cyclistes partagent le même territoire sur un même massif. Afin que tous les usagers  puissent exercer librement leurs activités, il est demandé à chacun d’être  vigilant et attentif à l’information et la signalétique mise en place.

Sécurité et responsabilité

Sur ce massif fréquenté par le public et complexe à chasser (axes routiers, bords de ville, aires d’accueil importantes, etc.), l’ONF encadre et organise directement les actions de chasse. Afin d’augmenter le niveau de sécurité, la chasse s’effectue à l’aide de miradors amovibles. Avertir et informer au mieux les usagers est une priorité pour l’ONF. Ainsi, une note explicative et un calendrier des jours de chasse sont établis par l’ONF.

Chaque année, ces informations sont disponibles en mairies, dans les offices de tourisme, sur le site internet de l’ONF et affichées sur les panneaux d’information situés en forêt. Les jours de chasse, toutes les dispositions sont prises pour garantir la sécurité des chasseurs et du public.

Chaque zone est signalée à sa périphérie par un panneautage rigoureux apposé sur les barrières, sur les sentiers ainsi que le long des axes routiers. Le respect de consignes très strictes permet de renforcer la sécurité : équipements fluorescents, signalétique, présence et encadrement du personnel ONF. Toutefois, les promeneurs sont invités à pas pénétrer dans les sous-bois ni emprunter les allées des secteurs chassés.

Je reste informé(e)

Pour rester informé de toutes les dernières actualités de votre ville, inscrivez-vous à la lettre d'information.

Je m'inscris

Vous avez une question ? Besoin d’un renseignement ? N’hésitez pas à nous contacter.

Accéder au formulaire
Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×